KIFF MY LIFE
Bienvenue sur l'espace forum KIFF MY LIVE !

Vous êtes une femme, un homme ou un couple, à la recherche :

- d'une rencontre amicale ?...
voici votre lien:
http://kiffmylife.kiffmylife.com/f7-rencontres-amicales

- d'une rencontre sentimentale ?...
voici votre lien:
http://kiffmylife.kiffmylife.com/f8-rencontres-sentimentales

- d'une rencontre sans lendemain ?...
voici votre lien:
http://kiffmylife.kiffmylife.com/f9-rencontres-sans-lendemain

Inscrivez-vous, sur KIFF MY LIFE, la rencontre c'est:
- du réel
- gratuit

Cordialement,


L'équipe Web
www.kiffmylife.kiffmylife.com
Annuaire OVJS













Solitude : Sommes-nous devenus trop exigeants dans nos relations ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

28062012

Message 

default Solitude : Sommes-nous devenus trop exigeants dans nos relations ?




En France, pas moins de 4.8 millions de personnes vivent en situation d’isolement, avec une proportion toujours plus importante de trentenaires célibataires en quête d’un amour peut-être un peu trop idéal.

Monopolis
L’homme n’a-t-il jamais été aussi seul que dans nos sociétés ultra-connectées et urbanisées ? C’est l’un des constats qui se dessine dans la dernière étude de la Fondation de France, qui rapporte que la part de la population française en situation d’isolement a augmenté de 20% en comparaison avec l’année 2010. «On est reliés à des dizaines de personnes derrière son écran, mais on a finalement que très peu d’amis sur qui compter », analyse Cécile de Donno, psychologue et coach pour le site Parship.fr.
Si des émissions telles que l’amour est dans le pré mettent en avant la solitude des célibataires en milieu rural, cette étude démontre que les urbains se sentent pourtant davantage seuls que les autres (14% contre 10%). « A la campagne, les gens sont moins anonymes, même si cela comporte également son lot de désavantages. Mais il existe une vraie entraide qui a disparu en ville », poursuit la psychologue.

L'aporie de la quête du partenaire idéal
Ainsi, peut-être est-il plus aisé de rencontrer de nouvelles personnes lorsque l’on est citadin, n’empêche que, les trentenaires habitants en ville n’ont jamais autant souffert de la solitude. 9% des 30-39 ans se sentent seuls contre 3% en 2010. Alors, les trentenaires nourrissent-ils trop d’attentes dans leurs relations ? «Notre génération a grandi avec cette volonté d’épanouissement personnel, de désir permanent.. Mais dans la vie, on ne peut pas être en permanence dans la séduction », explique Céline de Donno. « Beaucoup de jeunes couples se séparent les trois premières années suivant la naissance de leur enfant. Or, quand on devient parent, il faut accepter de se décentrer sur soi et de prendre soin de l'autre. Il faut créer une "bulle couple" faite de trois entités : soi-même, l’autre et le couple », poursuit la psychologue.

La recherche virtuelle de partenaire n’arrange pas non plus les choses. « Les gens ont souvent des critères beaucoup trop pointus. Or, dans la vie, il est rare que l’on finisse avec des gens qui ont tous les critères escomptés. Dans la réalité, ces préférences volent en éclat. Il faut être souple et ouvert sous peine d’être constamment déçu », conseille Cécile de Donno.

La solitude engendre un sentiment d'inutilité
Avec cette étude, l’archétype du célibataire trentenaire à la vie trépidante prend un sacré coup. Si certains sont épanouis, pour beaucoup, les soirées se résument à un plateau télé et à une douloureuse sensation de vide et d’inutilité. « C’est un sentiment assez partagé quand on est célibataire. Le soir, on rentre seul et on ne peut rien partager, on n’a personne à qui raconter sa journée, aucune épaule sur laquelle s’appuyer, et c'est ainsi que l'on développe ce sentiment d'inutilité. », explique la psychologue.

Créer ses propres repères
Toujours plus en compétition tant au travail que dans leur vie privée, dans une société où la cellule familiale a totalement éclaté, les individus peinent à créer du lien social. Mais la solitude n’est pas une fatalité. « Il faut créer ses propres repères. Eviter les fêtes de famille qui ne font qu’un peu plus renvoyer le célibataire à sa solitude, et créer des rituels avec ses amis comme un brunch le dimanche ou une séance de sport hebdomadaire », souligne Cécile de Donno. Car comme l'indique l'étude, "on ne naît pas seul, on le devient".
(Source : aufeminin.com)

_______________________________________________



Texte signé par:




Admin du site KIFF MY LIFE
http://kiffmylife.kiffmylife.com
avatar
Admin1
Consultant junior niveau 1
Consultant junior niveau 1

Civilité du membre: : Mme
Ayant: : 54
Date d'inscription : 24/12/2009
Membre habitant: : Lille

http://kiffmylife.kiffmylife.com

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Solitude : Sommes-nous devenus trop exigeants dans nos relations ? :: Commentaires

avatar

Message le Ven 6 Juil - 15:14 par Admin1

Le célibat : un grand moment de solitude ou un choix ? Qu'en pensez-vous, avez-vous des exigences dans vos relations ?

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum