KIFF MY LIFE
Bienvenue sur l'espace forum KIFF MY LIVE !

Vous êtes une femme, un homme ou un couple, à la recherche :

- d'une rencontre amicale ?...
voici votre lien:
http://kiffmylife.kiffmylife.com/f7-rencontres-amicales

- d'une rencontre sentimentale ?...
voici votre lien:
http://kiffmylife.kiffmylife.com/f8-rencontres-sentimentales

- d'une rencontre sans lendemain ?...
voici votre lien:
http://kiffmylife.kiffmylife.com/f9-rencontres-sans-lendemain

Inscrivez-vous, sur KIFF MY LIFE, la rencontre c'est:
- du réel
- gratuit

Cordialement,


L'équipe Web
www.kiffmylife.kiffmylife.com
Annuaire OVJS













L’amour « haute-technologie » : vos plus belles cyber-gaffes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

02062013

Message 

default L’amour « haute-technologie » : vos plus belles cyber-gaffes




Il paraît que les nouvelles technologies augmentent considérablement la communication entre les gens. Il y en a certaines pour qui ça augmente surtout considérablement la possibilité de faire des boulettes. Après la drague 2.0, place à la loose 2.0.

"J’ai juste voulu me prouver que je pouvais séduire"

Il y a quelques mois la rumeur se répand que suite à un bug Facebook tous les messages persos envoyés se retrouvent sur les « wall ». Gros coup de pression, il y a 8 mois j’ai eu un petit coup de cœur pour un mec rencontré dans le train, et on s’est « branchouillés » quelques semaines sur Facebook. Pas méchant, mais assez pour me dire que si mon mec voit ça, il pète un plomb. Or je suis en séminaire au fin-fond de la Normandie et je ne peux rien faire. Après trois heures passées à essayer de trouver une connexion avec mon harnais d’accro-branche entre les jambes, je reçois un appel de mon mec. Il est au courant du « bug », et il me dit qu’il a un peu halluciné en voyant mon mur. Que franchement, c’est limite. Je lui explique que c’est rien, que j’ai juste voulu me prouver que je pouvais séduire, que ce mec je m’en fous. Gros blanc au téléphone. Il me faisait une blague. Bien pourrie comme il sait faire. Il n’a rien vu du tout sur mon mur, d’ailleurs ce bug c’était bidon, mais au moins maintenant, il sait à quoi s’attendre. Il m’a bien fallu deux semaines et pas mal d’énergie pour rattraper le coup…
Zoé, 28 ans

"J’ouvre, je lis la conversation"

Fait rarissime, mon mec oublie son téléphone alors qu’il va faire une course. Son Iphone me nargue, là, sur la table, et je fais une grosse entorse à mes principes en décidant de fouiller un peu dans ses textos. Message d’une « Sophie » que je ne connais pas : j’ouvre, je lis la conversation, ils se souhaitent une bonne année, la santé, les amours, tout ça, aucune ambiguïté, mon mec est le meilleur, je suis nulle de pas lui faire confiance, alors je veux quitter sa boîte de réception mais mon doigt ripe et j’appuie sur « appeler Sophie ». Je m’acharne sur le bouton « Raccrocher » en espérant que ça n’aura pas le temps d’arriver dans son journal d’appel et je repose le téléphone. Trois secondes après j’entends une petite voix au loin : « Allo ? Allo Greg tu es là ? Je t’entends pas je te rappelle ! » J’hésite à prendre la voix de Greg pour lui dire « Non Sophie pas la peine c’était pas important, allez à bientôt salut ! ». Au lieu de ça, j’attends qu’elle raccroche et je prépare ma défense. Grosso modo « Sophie va t’appeler, j’ai été nulle, pardon. »
Anne, 32 ans

"Je clique, je suis dirigée sur un autre site"

Trop mignon cette vidéo de petit chaton allongé sur le dos qui lève les quatre pattes quand on arrête de le caresser. Trop tentant la vidéo « Sextape de Colin Farrell » qui vient de s’afficher sur le côté. Je clique, je suis dirigée sur un autre site où une vidéo toute pourrie s’ouvre en même temps que 72 pop up. Je ferme tout, et je retourne à mes chatons. Quand je me connecte à Facebook quelques minutes après, j’ai plein de notifications je suis contente. Moins quand je les découvre : « machin aime votre activité ». « Machine et truc ont commenté votre activité ». « Bidule a écrit sur votre mur. » Mon activité, c’est « Carole vient de regarder la vidéo de Colin Farell Sex tape ». Les commentaires et le message, c’est que je ferai mieux de réviser mon concours, avec des smileys.
Carole, 24 ans

"H-4 avant ma bouche sur ton corps"

Avec Ben, on s’envoie beaucoup de petits messages. Surtout quand on ne s’est pas vus depuis onze jours et qu’on a hâte de se retrouver. A 16 heures, je prends mon portable et j’écris un « H-4……….. » bien équivoque. Ajouter destinataire, « B », flèche du bas pour sélectionner son contact, le premier des « B », puis « envoyer ». Quelques secondes après je reçois « Bonjour, j’avais noté notre rendez-vous pour demain, si c’est toujours possible pour vous. » C’est signé Béatrice. La nana de l’agence immobilière que j’ai ajouté le matin même dans mon répertoire et que je dois voir à 19h pour une visite d’appart. Je lui ai dit « oui pardon, j’ai vraiment hâte de voir cet appartement. » Encore aujourd’hui quand je pense que j’aurais aussi pu écrire « H-4 avant ma bouche sur ton corps » je suis prise de tremblements nerveux.
Maryline, 32 ans

"Sauf que je n’avais pas changé le destinataire"

Ça fait trois jours qu’avec Yohann on parle pas mal par mail. Régulièrement je transfère ses messages à une copine pour lui demander ce qu’elle en pense. S’il y a une ambiguïté ou si je me fais des idées. En ouvrant son dernier mail, je suis comme une dingue : il me propose enfin qu’on se voit. Je lui réponds que oui. Il me propose ce soir. Je commence à lui répondre d’accord. Puis je me dis que ça serait bien de me faire désirer, alors à la place j’écris pour Louise « Je lui dis quoi ? Que je suis prise ce soir pour le faire mariner un peu ? ». Puis je clique sur « envoyer ». Sauf que je n’avais pas changé le destinataire, que je viens d’envoyer ce message à Yohann et que j’ai juste envie de disparaître. Alors que je m’arrache les cheveux pour trouver de quoi me rattraper aux branches, sa réponse arrive : « Tu lui dis que oui, ok pour ce soir, parce qu’il a déjà assez mariné. »
Chloé, 25 ans

"Donc faut que je t’excite en 140 caractères, c’est ça l’idée ?"

Poussée par ma copine Laure qui m’assure que c’est hyper important pour mon réseau, je me crée un compte Twitter. Je ne comprends rien mais j’arrive à retrouver cinq potes, trois cousins, mon mec, et quelques collègues. En dix minutes, j’ai déjà 17 abonnements et 11 « followers », c’est la folie je suis la nouvelle star des réseaux sociaux. Laure m’explique : « quand tu veux t’adresser à tout le monde, tu tapes ton tweet sans rien, quand tu veux parler à quelqu’un en particulier tu mets @ devant le nom. » Ok, trop facile. « @(mon mec) : ça y est je suis là ! Donc faut que je t’excite en 140 caractères, c’est ça l’idée ? ». Tiens, un mail qui me dit que j’ai été retweetée. Par Laure et par mon cousin. C’est quoi l’embrouille ? C’est que quand on met « @ » devant le nom, on s’adresse bien à quelqu’un, mais devant tout le monde. J’ai supprimé mon compte, et tant pis pour mes nombreux followers.
Emilie, 29 ans

"Désolée pour la fausse joie"

La dernière fois que j’ai vu ma copine Célia, elle avait le moral dans les baskets entre ses recherches de boulot et ses prises de tête avec son mec à qui elle reproche son égoïsme. Alors quand un matin je vois sur Facebook « Célia est passée de « en couple » à « célibataire », je lui envoie un mail. Je lui dis que je pense fort à elle, que je suis là quand elle veut pour un verre ou deux, qu’elle peut venir squatter sans problème à la maison. J’ajoute que même si c’est dur, c’est sans doute la meilleure solution. Elle a besoin d’être soutenue en ce moment, pas d’être avec quelqu’un qui ne pense qu’à lui. Et finalement les doutes elle les a depuis longtemps, c’est jamais bon signe dans une relation. Elle mérite mieux, vraiment, et pour tenter de la soulager un peu je lui dis ce que je pense depuis un moment : ce mec ne lui arrive pas à la cheville, et elle mérite d’avoir un homme qui la rende vraiment heureuse. Quelques heures plus tard, je reçois une réponse d’elle : « La bonne nouvelle c’est que j’ai trouvé un taf. La mauvaise nouvelle c’est que je suis encore avec Manu, et que je veux juste pas que mon employeur sache que mon mec bosse pour la concurrence. Désolée pour la fausse joie. »
Sybille, 30 ans

"C’est la vidéo la plus vue sur Youporn !"

Alors qu’on parle du porno avec mon copain et que je lui soutiens que c’est un « truc de mec » il me dit que pas du tout, la preuve son frère et sa nana en regardent parfois ensemble. J’hallucine : ma belle-sœur a l’air de tout sauf d’une coquine, et je ne pensais vraiment pas qu’on pouvait porter des jupes culotte et se mater un petit Youporn de temps en temps. La fois d’après quand je la vois, je n’arrête pas d’y penser. A table on se met à parler de « gangnam style » et elle dit qu’elle n’a jamais entendu ce nom-là. Avec un coup dans le nez je m’exclame : « Quoi t’as pas entendu parler de ce truc ? C’est la vidéo la plus vue sur Youporn ! Enfin sur Youtube quoi. » Trop tard, mon mec est mort de rire, et moi morte de honte.
Bintou, 31 ans

"On est toujours en conversation de groupe..."

Il y a de l’eau dans le gaz avec mon mec depuis quelques semaines. Mais on décide quand même de partir comme tous les ans passer le week-end du 1er mai à Oléron avec deux autres couples d’amis. J’envoie un message groupé sur Facebook pour l’organisation. Margaux me répond qu’elle s’occupe du repas du soir. J’embraye sur les duvets à prévoir, elle sur la météo, on s’envoie comme ça cinq ou six mails, et je finis par lui dire : « Je préfère te prévenir pour pas que tu sois surprise, c’est hyper tendu en ce moment avec Clément. Je me laisse le week-end pour réfléchir, mais je ne suis pas sure qu’on passera l’été. » Elle m’appelle aussitôt. Pour me dire qu’on est toujours en conversation de groupe. En effet, quelques heures plus tard, je finis par voir « vu par tout le monde ». Je suis hyper mal, mais je choisis de faire l’autruche. Personne n’a reparlé de ce mail, même pas Clément, qui a quand même été vachement sympa tout le week-end.
Marine, 27 ans

"Le « v » était collé au « b » sur le clavier"

Dans le cadre de mon boulot je suis en contact avec un graphiste depuis quelques semaines. Au téléphone, le courant passe bien. Il a une voix à tomber, mais je ne l’ai jamais vu. J’ai décrété que c’était l’homme de ma vie, tout le monde est au courant au bureau, sauf lui. Quand je dois lui écrire un mail je m’applique toujours, j’essaye d’être sympa mais pro et surtout de ne pas faire de fautes. Un jour je termine mon mail en lui disant que les graphistes qui bossent sur l’évènement vont sans doute devoir venir à l’agence pour un brief et qu’on s’y croisera peut-être. Finis les « cordialement », je me prends le chou pour savoir comment conclure mon mail et sur les conseils de ma collègue j’opte pour « A très vite ». J’envoie. Je relis, pour voir l’effet que ça lui fera. Au dernier mot, je hurle un gros mot dans l’open space. Ma collègue vient regarder mon écran et part en fou rire. L’anecdote fait rapidement le tour du bureau : le « v » était collé au « b » sur le clavier, j’ai signé « A très bite ».
Gaëlle, 32 ans
(Source : elle.fr)

_______________________________________________



Texte signé par:




Admin du site KIFF MY LIFE
http://kiffmylife.kiffmylife.com
avatar
Admin1
Consultant junior niveau 1
Consultant junior niveau 1

Civilité du membre: : Mme
Ayant: : 54
Date d'inscription : 24/12/2009
Membre habitant: : Lille

http://kiffmylife.kiffmylife.com

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum